Le Bourbonnais

Terre des Ducs de Bourbon, le temps d’une flânerie au coeur du Moyen-Age et de la Renaissance, qui virent rayonner cette puissante lignée apparentée aux rois de France et liée à l’abbaye de Cluny.

Le Bourbonnais est, comme le Berry, une vielle province historique, berceau de la famille Bourbon apparue au Xème siècle à Bourbon l’Archambault.

Les Ducs de Bourbon firent de Moulins la Capitale du Bourbonnais. Une place jamais démentie depuis, qui lui valut la construction jusqu’au XIXe siècle de très bourgeois hôtels particuliers, puis celles des plus belles réussites de l’Art Nouveau, dont l’incontournable Grand Café.

Ils initièrent également une pratique successorale qui, avec celle du métayage, fait aujourd’hui du pays Bourbon un paysage à taille humaine. Chaque haie de ce pays de bocage est comme un marque-page d’un grand livre d’histoire à ciel ouvert dont on abandonne ou reprend la lecture selon son bon plaisir.

Des églises et des châteaux à perte de vue, ici, la Prieurale de Souvigny, là, les châteaux du Vieux-Botz ou du Riau, plus loin, le Donjon de la Mal Coiffée et le Pavillon Anne de Beaujeu. La pierre bourbonnaise porte la magnificence des puissances ducales et monacales. (source : ville-moulins.fr)

Les paysages de bocage et de forêt, et notamment la magnifique forêt de Tronçais, en font un terroir typique et préservé.

La forêt de Tronçais sur 11.000 ha avec ses chênes de plusieurs siècles est l’un des plus beaux massifs forestier de France. (le « chêne carré » date de 1630 et la « sentinelle » de 1580.)

Les châteaux d’Ainay-le-Vieil tout proche est une remarquable alliance d’architectures féodale et renaissance.

A découvrir aussi

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

fr_FRFrançais